I don't know where I'm going, but I'm on my way. - Carl Sagan
(=Je ne sais pas où je vais, mais je suis en chemin.) 

Il fut un temps où je ne vivais pas pour moi, un temps où je laissais les autres influencer mes choix. Il fut un temps où les larmes ruisselaient le long de mes joues lorsque je regardais mon reflet dans le miroir, un temps où je ne ressentais plus rien, pas même la pointe du couteau scarifiant mes avant-bras. Il fut un temps où les lames des immenses couteaux de mes élèves m'attiraient dangereusement, un temps où j'ai défié la mort pour qu'elle vienne me chercher, un temps où, j'en étais persuadée, c'était la meilleure chose qui puisse m'arriver.

Bali n'est pas une oasis. C'est l'autre côté du désert. Mon désert.
Deux ans. C'est le temps qu'il m'aura fallu pour le traverser. Deux ans pour apprendre, pour comprendre, assimiler, accepter et surmonter.

Je voulais que Bali me rende plus forte, que Bali fasse de moi un roc. Un roc insensible aux événements que je vais bientôt devoir affronter. Aujourd'hui, je sais que ça ne sera jamais le cas, je sais que je ne serai jamais prête à souffrir. Quand le jour viendra, mon coeur se resserra, la douleur m'envahira. Je ne retiendrai ni les larmes, ni les tremblements, ni les hurlements. Non, je ne suis pas prête à souffrir, mais je sais désormais que je suis capable de surmonter. Quand le jour viendra, quand les larmes dévaleront mes joues, quand la douleur prendra possession de l'intégralité de mon corps, je me battrai pour continuer à sourire, à éclater de rire.

Non, je ne vis pas comme dans un film. Ce sont les scénaristes qui s'inspirent de parcours comme le mien. Non, je ne suis pas un monstre. Je vois et je ressens juste des choses que les autres ne perçoivent pas. Des choses que je ne comprends pas, des choses que je ne maîtrise pas. Des choses que j'ai reçues en cadeau. Des choses que je dois apprendre à considérer comme un don.

Je ne laisserai personne décider pour moi, me définir au nombre de mes conquêtes. Je ne laisserai aucun homme me rabaisser, me blesser, faire de moi un numéro deux. Je préfère avancer seule, sans personne pour me prendre la main, que subir une relation où je ne m'épanouie pas. Je préfère être... libre.

Je suis rêveuse, j'ai les pieds sur terre. Je suis croyante, j'ai besoin de preuves. Je suis logique, je suis idéaliste. Je suis patiente, je suis perfectionniste. Je suis timide, je suis avenante. Je suis sociable, je suis indépendante. Je suis bavarde, je suis mystérieuse. Je suis docile, je suis têtue. Je suis danseuse, je suis boxeuse. Je suis câline, je suis féline. Je suis fragile, je suis battante. Je suis anxieuse, je suis déterminée. Acharnée.
J'enseigne l'anglais, je fais des ménages. Je fais tout pour décrocher mon visa pour le Canada, je pars à Bali. Mon parcours est atypique, mes choix déstabilisent mon entourage.

Non, je ne m'éparpille pas. Je me construis. 
Non, je ne sais pas pour quel métier je suis faite, ni dans quel pays je m'installerai. Je ne sais pas à quoi ressemblera le père de mes enfants, ni même si j'aurai un jour la chance d'être maman.
Non, je ne sais pas où je vais, mais une chose est sure : I'M ON MY WAY.